Le Château d’Esteau

Le Château d’ESTEAU est une très ancienne propriété du Haut Médoc dont l’histoire est, à n’en pas douter, plusieurs fois centenaire, voire même plus ancienne si l’on considère certains éléments archéologiques présents sur le site.

Au cours de travaux de replantation effectués il y a une vingtaine d’années, d’imposantes pierres ont été mises à jour, dans des concrétions géologiques totalement différentes de celles de la région. On pourrait penser qu’il s’agissait de vestiges d’une voie romaine orientée vers le nord-ouest, et menant à un ensemble de sépultures gauloises toujours visibles aujourd’hui sur la propriété et répertoriées dans la plupart des guides touristiques.

L’aspect architectural fait songer à une villa patricienne dont les techniques de construction dépassent les mémoires écrites, tout au moins dans la région.

Plus près de nous, le Château d’ESTEAU était, à l’évidence, déjà un domaine viticole au début du XVIIIème siècle puisqu’il est cité dans le rapport sur les crus du Médoc présenté à Monsieur L’Intendant de Guyenne en 1750.

Le Château d’ESTEAU est représenté dans sa conformation actuelle sur la carte du Médoc établie en 1762 par Pierre de BELLEYME, géographe du Roi, montrant ses bâtiments élevés à angle droit, mais commandant une surface viticole beaucoup plus importante qu’aujourd’hui.

Au fil des années, des successions et des crises viticoles, les terres du domaine ont été partiellement affectées à d’autres cultures, voire même à la construction, mais on rencontre sur tout le lieu-dit des rémanences de ceps extrêmement vivaces qui attestent de l’historicité de la culture de la vigne.